Délais de livraisons entre 7 et 9 jours à la réception du paiement
Délais de livraisons entre 7 et 9 jours à la réception du paiement
Panier 0

Le cbd en France : vers la fin des coffee-shops ?

Depuis plusieurs mois maintenant, nous avons vu des coffee-shops ouvrir puis fermer leurs portes partout en France. Conformément à la législation française en vigueur, les produits proposés doivent afficher un taux de THC inférieur à 0,2 %. Issue des plants de cannabis comme le THC, le CBD n’a pas d’effets psychotropes, mais seulement un effet relaxant. Pourtant, de nombreuses boutiques ont été contraintes de mettre la clé sous la porte. Le cbd en France est-il réellement légal ? Au vu des derniers événements, peut-on s’attendre à la fermeture de tous les coffee-shops ? Nous vous éclairons sur l’avenir du cbd en France !


L’avenir du cbd en France : de nombreux coffee-shops ferment leurs portes

Au cours des derniers mois, les commerces proposant de la vente de cbd fleurissent partout en France. En quelques semaines, plus d’une centaine d’enseignes de coffee-shops voient le jour. Un début prometteur. Pourtant, rapidement, une quinzaine de ces commerces sont contraints de fermer leurs portes au public. La loi demeure floue concernant la légalité du cbd : la plante utilisée doit contenir moins de 0,20 % de THC. Et le produit qui en est issu : 0 %. De quoi rester perplexe. D’un département à l’autre, la loi ne s’applique pas de la même manière : certains commerçants voient leur boutique fermée et sont mis en examen, tandis que d’autres ne sont pas inquiétés. Pourquoi cette différence ? En réalité, c’est simple : tout dépend des parquets où les affaires sont traitées et du type de marchandise vendu.


Coffee-shops perquisitionnés : fermeture obligatoire ?

Graines & Plaisirs

cbd-en-france-graines-et-plaisirs

Si une grande partie des coffee-shops perquisitionnés ont dû fermer boutique, ce n’est heureusement pas le cas de toutes les enseignes.

Mi-octobre, le magasin Graines & Plaisirs de Rennes fait l’objet d’une perquisition. Une dizaine de plants de cannabis est retrouvé au domicile de la propriétaire. Les produits sont saisis, la gérante placée en garde à vue. L’avenir de l’enseigne s’annonce compromis, et pourtant, cette histoire va connaître un rebondissement auquel on ne s'attendait pas : après examen des produits, tous les documents du magasin sont à jour. Le stock sera entièrement restitué à la gérante de Graines et Plaisirs et son magasin restera ouvert ! Pour cause : pas de fleurs de cbd dans la boutique, uniquement des huiles à base de cbd et des infusions.

Coffe-shop de Lyon : le gérant interpellé

Dernièrement, une autre affaire a agité la toile. Un coffe-shop de Lyon se présente comme “le premier distributeur français de graines de collection”. Ouvert au mois de juin, ce commerce ne va pas prospérer longtemps…

Mardi 16 octobre dernier, le propriétaire du magasin est interpellé par les forces de l’ordre. Déjà connu des services de police pour des infractions à la législation des stupéfiants, l’homme risque de sérieux problèmes : 60 grammes de têtes d’herbes de cannabis ont été trouvés dans sa boutique. À quelques kilomètres de là, à son domicile, les policiers vont de surprise en surprise : ils découvrent un système de culture de cannabis, mais aussi plus de 8 kilogrammes d’herbe en culture et 1 kg d’herbe séchée. Les gérants de fournisseurs du coffee-shop ont également été interpellés.

Chez eux, le bilan est le même : système de culture de cannabis, sachets, balances, destinés à revendre les stupéfiants.

Les trois hommes risquent gros : jusqu’à cinq ans d’emprisonnement ainsi qu’une grosse amende pour détention et vente de stupéfiants.


Green-Heaven va rouvrir ses portes

cbd-en-france-green-heaven

Vous en avez sans doute entendu parler. Fin juin, Green-Heaven avait ouvert ses portes à Bordeaux, avant de fermer, seulement trois semaines après son ouverture. Le couple de gérants avait été mis en examen pour détention et cession de stupéfiants.

Quelque temps plus tard, les propriétaires ont reçu une bonne nouvelle : la mesure leur interdisant tout commerce de préparation “aux herbes” a été levée par la chambre de l’instruction. Les commerçants pourront donc continuer de vendre des produits contenant du cbd, mais plus de fleurs ni de produits contenant du THC.


Que dit l’Etat ?

Agnès Buzyn prend la parole

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, n’a pas pris la parole depuis quelques mois au sujet du cbd. Aux dernières nouvelles, cette dernière restait sur ses positions et communique sur sa volonté de voir les coffee-shops fermer un à un : 

“Ces coffee shops se sont ouverts sur une zone grise du droit. Le droit dit que le chanvre peut être utilisé à des fins industrielles quand il contient moins de 0,2 % de THC [substance active du cannabis]. Il ne parle pas de produits en cigarette mais de la plante. Or ces magasins détournent le droit en disant que leurs cigarettes contiennent moins de 0,2 % de THC.”

“Les coffee shops se sont ouverts sur une zone grise du droit. Il va falloir qu'on revoie la législation et revoir comment on met de l'ordre dans tout cela."

“Soyons cohérents. On est contre l’usage de ces substances psychoactives, mais on peut avoir une exception thérapeutique quand il s’agit de soulager des gens pour lesquels nous n’avons pas de médicaments. Donc nous travaillons à trouver la fameuse ligne de crête permettant d’être dans le rationnel.”

Depuis ces communiqués au mois de juin, silence radio. La ministre avait commandé à ses services des notes pour savoir ce qui existait à l’heure actuelle sur le marché français, mais aussi dans d’autres pays.


À retenir : le cbd en France et la vente en coffe-shop

Vous l’aurez compris, les mesures prises contre les coffee-shops divergent en fonction du type de produits vendus et des régions. Certains ne sont pas inquiétés, tandis que d’autres sont dans l’obligation de mettre la clé sous la porte, sans espoir de pouvoir rouvrir. Pour le moment, aucune boutique de vente de cbd en ligne n’a dû arrêter son activité : soigneusement contrôlés, les produits vendus en ligne sont 100 % légaux.

Il est encore trop tôt pour savoir si la vente de cbd en coffee-shop pourra perdurer : l’état reste sur ses positions pour le moment, sans prendre de mesures supplémentaires. Espérons que comme nos voisins du Canada et du Royaume-Uni, le cbd en France sortira de ce flou judiciaire et deviendra légal sur la totalité du territoire d’ici peu.




Article précédent Article suivant


  • Tony le

    Hi again

    I have tried sending you a message on your site but I got an email saying it was not delivered so here goes again. It would be great if you could let me know if you have received my email and article.

    I would like to contribute an article to your blog on how cryptocurrencies are reshaping the cannabis and CBD industry. I have used a couple of CBD sites in the UK to buy CBD oil using cryptocurrency. I realised just how much of an impact cryptocurrencies will have on the cannabis industry (which is heavily regulated) and I therefore decided to write this article. Hopefully, your readers will find it useful.

    I have saved the article in a word document on my G-Drive which you can access from here:

    https://drive.google.com/drive/folders/1KDnahFgKRGeio0gPiJ61GcftlAyhZvZT?usp=sharing

    I am very sorry but I did not have the time to collect some images so please feel free to add some of your own.

    If you like my article, I can write a couple more once I get some free time (it is crazy busy at work right now after the new year).

    Have an awesome day!

    Regards
    Tony


Laissez un commentaire